• 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
,
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
reversés
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
arbres sauvés
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
litres économisés

Jeu concours : Ode à mon auteur préféré

Le 23 avril 2019, à l’occasion de la Journée Mondiale du Livre, RecycLivre vous proposait de rendre hommage à votre auteur préféré en lui dédiant un poème !

Vous avez été plusieurs à participer et à nous faire parvenir vos odes et le moins que l’on puisse dire est que vous êtes doué.es.

Voici les Odes aux auteurs de nos participant.es. Le poème avec le plus de votes permettra à son auteur.e de remporter un prix spécial ! Alors, lequel est votre préféré ? Dites-le nous en commentaires !

Jeu concours Ode à mon auteur préféré

Ode à Henning Mankell

Le jour où j’ai appris ta mort
est un des plus tristes de ma vie,
car jamais plus tu ne pourras écrire encore
tes romans qui illuminèrent tant de mes nuits.

Isabelle

Ode à Victor Hugo

Notre Dame qui êtes , sur la Terre, connue partout,
Mais à Paris surtout,
Vos flammes ont embrasé le monde entier,
mais un quartier en particulier.
Des larmes ont inondé votre parvis, Notre Dame,
pour aider les pompiers en armes
ce soir où Quasimodo, Esméralda, Phoébus et Frollo
ont tout à coup fait irruption
dégageant tant de diverses d’émotions
tandis que leur père, notre Victor Hugo
en frémissait dans son tombeau !
Grâces lui soient rendues, lui qui, déjà, plaidait votre cause !
Notre Dame, vous êtes, de notre peuple, l’osmose.

Talouche

Ode à Raymond Queneau

Durant un rude hiver
J’ai rencontré Zazie dans le métro
Elle me demanda « connaissez vous Paris ?
Un homme m’a donné rendez vous à St glinglin
Il m’a écrit cent mille milliards de poèmes
Et m’a envoyé des fleurs bleues »

Mais il reste incognito….

Je repondis… peut-être s’appelle-t-il Raymond Queneau ?

ga.l_k

Ode à Tatiana Arfel

Un petit livre blanc
Choisi au hasard
Cadeau de Noël banal
Les premières pages se tournent
Et c’est l’invention des mots
Une féérie de couleurs parfumées
Un arc-en-ciel ensoleillé
Des personnages extraordinaires
Une rencontre magnifique
Une force dans la fragilité
Un bonheur oublié
Une émotion présente à jamais
Là au bord du coeur
L’attente du soir
Tatiana Arfel

Chantal

Ode à Mickaël Marshall Smith

Tu nous as fait peur…
Tu m’a donné à réfléchir
Tu nous as donné des sueurs
Tu m’as donné envie d’écrire

Ils avaient peur, étaient terrifiés
Ils étaient sanguins et écorchés
Ils étaient si seuls et si nombreux
Ils étaient héroïques, si malchanceux

Perdu dans le noir
Retrouvé, lueur d’espoir
Acharné,
Affable par adversité
Crédule par immoralité

Jouir, je le fais de tes écrits
Fuir, je le fais au quotidien
Manger, je me nourris de tes récits
Partir, je le ferais que trop bien

Gregogy

Ode à Romain Gary

Je fais comme d’hab,
J’te dis Bonjour, M’me Rosa!
Tu sais L’momo : il t’aime même si tu es déjà loin, trop loin pour lui !
Il veut que tu prennes soin de toi avec douceur et caresses,
Il veut que tu l’prennes dans ses bras juste une fois,
Tes jambes gonflent dans le vent…au grès…des pages qui tournent encore et encore…
A force de te relire les feuilles jaunissent de sourires, de larmes, de souvenirs…
Merci M’sieur Ajar alias Romain Gary créateur des tous ses personnages en pseudonymes,
Merci pour la vie devant soi!
LA VIE DEVANT SOI.

Anonyme

Écrire un commentaire ?