Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Économie politique (L'), n° 57. Quelles réformes bancaires pour la France ?

Format : Broché


Edition : Alternatives économiques



Date de publication : 2013


Nombre de pages : 112


ISBN : 9782352400790


Auteur : Pech, Thierry


Dimensions (L x H x E, cm) : 15 x 24 x 0.6


Poids (g) : 200


Photo non contractuelle

Pech, Thierry

Économie politique (l'), n° 57. quelles réformes bancaires pour la france ?

Économie politique (L'), n° 57. Quelles réformes bancaires pour la France ?

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

L'Economie politique n° 57

Batailles pour des banques saines et utiles

Au moment où vous lisez ces lignes, une bataille démarre au Parlement pour définir le contenu d'une nouvelle loi de réforme bancaire. Rappelons que le projet proposé par le gouvernement en décembre 2012 a cristallisé plusieurs oppositions. Il prévoit une séparation des banques a minima, considérant comme utiles à l'économie des activités que les opposants au projet décrivent comme très spéculatives (les activités moins utiles doivent être placées dans une filiale à part où les contraintes seront fortes et donc le business moins rentable). Il met des barrières à certaines pratiques, comme le trading haute fréquence, mais tellement petites que les banques pourront les franchir sans problème. Il confie des pouvoirs de surveillance et d'intervention importants à un Conseil de stabilité financière noyauté par les banques. Et il ne propose rien pour sortir les banques françaises des paradis fiscaux.

Un haut fonctionnaire de l'Autorité de contrôle prudentiel, le régulateur des banques, m'apprend que les parlementaires ont posé beaucoup de questions, et plutôt intelligentes, ces dernières semaines pour se préparer au débat. Un bon signe. En voici un autre : du côté de Bercy, on se dit ouvert à faire évoluer la définition de ce qui est utile ou pas au financement de l'économie, à trouver des moyens efficaces de diminuer fortement la rentabilité du trading haute fréquence et à élargir la composition du Conseil de stabilité financière. Mais on dit aussi que les banques résistent tant qu'elles peuvent à la mise en oeuvre d'une comptabilité pays par pays (ce qui aurait pour effet de montrer leur grande présence dans les paradis fiscaux). Bref, le débat semble possible et les parlementaires vont jouer un rôle clé dans la définition de notre système bancaire de demain, de son efficacité et de sa stabilité. Mesdames et Messieurs les Députés, ne nous décevez pas ! ¤ Ch. Ch.


L'Economie politique n° 57

Batailles pour des banques saines et utiles

Au moment où vous lisez ces lignes, une bataille démarre au Parlement pour définir le contenu d'une nouvelle loi de réforme bancaire. Rappelons que le projet proposé par le gouvernement en décembre 2012 a cristallisé plusieurs oppositions. Il prévoit une séparation des banques a minima, considérant comme utiles à l'économie des activités que les opposants au projet décrivent comme très spéculatives (les activités moins utiles doivent être placées dans une filiale à part où les contraintes seront fortes et donc le business moins rentable). Il met des barrières à certaines pratiques, comme le trading haute fréquence, mais tellement petites que les banques pourront les franchir sans problème. Il confie des pouvoirs de surveillance et d'intervention importants à un Conseil de stabilité financière noyauté par les banques. Et il ne propose rien pour sortir les banques françaises des paradis fiscaux.

Un haut fonctionnaire de l'Autorité de contrôle prudentiel, le régulateur des banques, m'apprend que les parlementaires ont posé beaucoup de questions, et plutôt intelligentes, ces dernières semaines pour se préparer au débat. Un bon signe. En voici un autre : du côté de Bercy, on se dit ouvert à faire évoluer la définition de ce qui est utile ou pas au financement de l'économie, à trouver des moyens efficaces de diminuer fortement la rentabilité du trading haute fréquence et à élargir la composition du Conseil de stabilité financière. Mais on dit aussi que les banques résistent tant qu'elles peuvent à la mise en oeuvre d'une comptabilité pays par pays (ce qui aurait pour effet de montrer leur grande présence dans les paradis fiscaux). Bref, le débat semble possible et les parlementaires vont jouer un rôle clé dans la définition de notre système bancaire de demain, de son efficacité et de sa stabilité. Mesdames et Messieurs les Députés, ne nous décevez pas ! ¤ Ch. Ch.



Format : Broché


Edition : Alternatives économiques


Date de publication : 2013


Nombre de pages : 112


ISBN : 9782352400790


Auteur : Pech, Thierry


Classement : 3000000


Dimensions (L x H x E, cm) : 15 x 24 x 0.6


Poids (g) : 200


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Économie politique (L'), n° 57. Quelles réformes bancaires pour la France ? !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.