Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Et Dieu dit : Que Darwin soit ! : science et religion, enfin la paix ?

Format : Broché


Edition : Seuil



Date de publication : 2000


Nombre de pages : 200


ISBN : 9782020381987


Auteur : Stephen Jay Gould


Dimensions (L x H x E, cm) : 14 x 21 x 1.6


Poids (g) : 290


Photo non contractuelle

Stephen Jay Gould

Et dieu dit : que darwin soit ! : science et religion, enfin la paix ?

Et Dieu dit : Que Darwin soit ! : science et religion, enfin la paix ?

Plus en stock

Plus en stock

Plus en stock

Plus en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Rupture de stock

Être averti lors du retour en stock

Résumé

Depuis la Renaissance, le problème des rapports entre science et religion a marqué la culture occidentale. L'abjuration forcée de Galilée, tout récemment regrettée par le pape, les féroces affrontements autour de Darwin, la résurgence du créationnisme aux Etats-Unis et la tentation embarrassée de récupérer la cosmologie du big bang à des fins apologétiques marquent assez la permanence de ce débat et son actualité.

Déjà au XVIIIe siècle, Alexander Pope, dans une célèbre épigramme, avait ironiquement commenté la difficulté de réconcilier une vision théologique traditionnelle et les nouvelles découvertes scientifiques La Nature et ses lois gisaient cachées dans les ténèbres. Dieu dit Que Newton soit et tout s'illumina.

Plus tôt encore, Galilée avait insisté sur la séparation des buts poursuivis par la science et la religion, arguant que, si la première peut nous dire comment est le ciel, seule la seconde peut nous enseigner comment y aller.

Le grand paléontologue Stephen J. Gould, plus que tout autre scientifique de notre époque, a dû affronter ces problèmes. Il reprend l'idée d'une sage distinction entre ces deux grandes institutions de l'esprit humain, et affirme la nécessité d'un principe de non-empiètement des magistères (NOMA) entre science et religion. A cet essai bref et pénétrant, la préface du philosophe

Dominique Lecourt apporte un précieux éclairage.


Depuis la Renaissance, le problème des rapports entre science et religion a marqué la culture occidentale. L'abjuration forcée de Galilée, tout récemment regrettée par le pape, les féroces affrontements autour de Darwin, la résurgence du créationnisme aux Etats-Unis et la tentation embarrassée de récupérer la cosmologie du big bang à des fins apologétiques marquent assez la permanence de ce débat et son actualité.

Déjà au XVIIIe siècle, Alexander Pope, dans une célèbre épigramme, avait ironiquement commenté la difficulté de réconcilier une vision théologique traditionnelle et les nouvelles découvertes scientifiques La Nature et ses lois gisaient cachées dans les ténèbres. Dieu dit Que Newton soit et tout s'illumina.

Plus tôt encore, Galilée avait insisté sur la séparation des buts poursuivis par la science et la religion, arguant que, si la première peut nous dire comment est le ciel, seule la seconde peut nous enseigner comment y aller.

Le grand paléontologue Stephen J. Gould, plus que tout autre scientifique de notre époque, a dû affronter ces problèmes. Il reprend l'idée d'une sage distinction entre ces deux grandes institutions de l'esprit humain, et affirme la nécessité d'un principe de non-empiètement des magistères (NOMA) entre science et religion. A cet essai bref et pénétrant, la préface du philosophe

Dominique Lecourt apporte un précieux éclairage.



Format : Broché


Edition : Seuil


Date de publication : 2000


Nombre de pages : 200


ISBN : 9782020381987


Auteur : Stephen Jay Gould


Classement : 639374


Dimensions (L x H x E, cm) : 14 x 21 x 1.6


Poids (g) : 290


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Et Dieu dit : Que Darwin soit ! : science et religion, enfin la paix ? !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.