Mon panier

Frais de livraison

0,00 €

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Repenser la géographie économique : rapport sur le développement dans le monde 2009

Format : Broché


Edition : De Boeck



Date de publication : 2009


Nombre de pages : 383


ISBN : 9782804101114


Auteur : Banque Internationale Pour La Reconstruction Et Le Développement


Dimensions (L x H x E, cm) : 21 x 27 x 1.8


Poids (g) : 1020


Photo non contractuelle

Banque Internationale Pour La Reconstruction Et Le Développement

Repenser la géographie économique : rapport sur le développement dans le monde 2009

Repenser la géographie économique : rapport sur le développement dans le monde 2009

Plus en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Rupture de stock

Être averti lors du retour en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Livraison incluse pour la France métropolitaine et la Corse

Livraison incluse pour la France métropolitaine et la Corse

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Résumé

Repenser la géographie économique

Les régions s'engagent dans une bonne voie lorsqu'elles encouragent les transformations dans les trois dimensions de la géographie économique : l'augmentation des densités, qui accompagne comme on le sait le développement des villes, le raccourcissement des distances à mesure que les travailleurs et les entreprises migrent pour se rapprocher des zones à forte densité, et la diminution des divisions qui se produit lorsque les pays réduisent l'épaisseur de leurs frontières économiques pour prendre pied sur les marchés mondiaux afin de tirer parti des économies d'échelle et de la spécialisation. Les changements qui interviennent dans ces trois domaines - densité, distance et division - sont visibles dans les régions du monde en développement qui prospèrent. Le Rapport sur le développement dans le monde 2009 conclut que ces transformations sont essentielles et qu'il convient de les encourager.

Cette conclusion ne va pas sans soulever de controverses. Un milliard de déshérités peuplent aujourd'hui les bidonvilles, mais la ruée vers les villes se poursuit. La mondialisation est un bienfait pour beaucoup, mais pas pour le milliard d'individus vivant dans les régions reculées des pays en développement. Et alors même que d'autres s'enrichissent et ont une durée de vie de plus en plus longue, la pauvreté et la mortalité élevée restent le lot du « bottom billion », le milliard d'êtres humains exclus du développement, pris comme dans un piège et sans accès aux marchés mondiaux. Les préoccupations que suscitent ces groupes qui se croisent s'accompagnent souvent de recommandations soulignant la nécessité d'une croissance bien répartie dans l'espace.

Ce rapport contient un message différent : la croissance économique sera déséquilibrée. Essayer de diffuser l'activité économique, c'est la décourager. Mais les fruits du développement peuvent néanmoins être largement partagés en ce sens que ceux qui entrent dans la vie loin des opportunités économiques peuvent profiter de la concentration croissante de la richesse. Pour bénéficier d'une croissance rapide et partagée, les pays doivent promouvoir l'intégration économique.

L'intégration économique devrait être un concept central dans les débats concernant l'urbanisation, le développement territorial et l'intégration régionale. Pourtant, ces débats font une place excessive aux interventions localisées. Ce rapport, Repenser la géographie économique, recadre ces débats pour inclure tous les instruments de l'intégration - les institutions, l'infrastructure et les interventions. En jouant sur un ensemble bien calibré de mesures intéressant ces trois éléments, les spécialistes du développement peuvent remodeler leur géographie économique. S'ils le font de façon judicieuse, ils obtiendront une croissance déséquilibrée et un développement dont les bienfaits sont partagés par tous.


Repenser la géographie économique

Les régions s'engagent dans une bonne voie lorsqu'elles encouragent les transformations dans les trois dimensions de la géographie économique : l'augmentation des densités, qui accompagne comme on le sait le développement des villes, le raccourcissement des distances à mesure que les travailleurs et les entreprises migrent pour se rapprocher des zones à forte densité, et la diminution des divisions qui se produit lorsque les pays réduisent l'épaisseur de leurs frontières économiques pour prendre pied sur les marchés mondiaux afin de tirer parti des économies d'échelle et de la spécialisation. Les changements qui interviennent dans ces trois domaines - densité, distance et division - sont visibles dans les régions du monde en développement qui prospèrent. Le Rapport sur le développement dans le monde 2009 conclut que ces transformations sont essentielles et qu'il convient de les encourager.

Cette conclusion ne va pas sans soulever de controverses. Un milliard de déshérités peuplent aujourd'hui les bidonvilles, mais la ruée vers les villes se poursuit. La mondialisation est un bienfait pour beaucoup, mais pas pour le milliard d'individus vivant dans les régions reculées des pays en développement. Et alors même que d'autres s'enrichissent et ont une durée de vie de plus en plus longue, la pauvreté et la mortalité élevée restent le lot du « bottom billion », le milliard d'êtres humains exclus du développement, pris comme dans un piège et sans accès aux marchés mondiaux. Les préoccupations que suscitent ces groupes qui se croisent s'accompagnent souvent de recommandations soulignant la nécessité d'une croissance bien répartie dans l'espace.

Ce rapport contient un message différent : la croissance économique sera déséquilibrée. Essayer de diffuser l'activité économique, c'est la décourager. Mais les fruits du développement peuvent néanmoins être largement partagés en ce sens que ceux qui entrent dans la vie loin des opportunités économiques peuvent profiter de la concentration croissante de la richesse. Pour bénéficier d'une croissance rapide et partagée, les pays doivent promouvoir l'intégration économique.

L'intégration économique devrait être un concept central dans les débats concernant l'urbanisation, le développement territorial et l'intégration régionale. Pourtant, ces débats font une place excessive aux interventions localisées. Ce rapport, Repenser la géographie économique, recadre ces débats pour inclure tous les instruments de l'intégration - les institutions, l'infrastructure et les interventions. En jouant sur un ensemble bien calibré de mesures intéressant ces trois éléments, les spécialistes du développement peuvent remodeler leur géographie économique. S'ils le font de façon judicieuse, ils obtiendront une croissance déséquilibrée et un développement dont les bienfaits sont partagés par tous.



Format : Broché


Edition : De Boeck


Date de publication : 2009


Nombre de pages : 383


ISBN : 9782804101114


Auteur : Banque Internationale Pour La Reconstruction Et Le Développement


Classement : 2357785


Dimensions (L x H x E, cm) : 21 x 27 x 1.8


Poids (g) : 1020


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible Ce n’est pas clair ?

Notre service client disponible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Repenser la géographie économique : rapport sur le développement dans le monde 2009 !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.