Panier Panier 0

Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Nouvelles orientales
Format Broché
Edition Gallimard
Date de publication 1978
Nombre de pages 149
ISBN 9782070299737
Dimensions (L x H x E, cm) 13 x 19 x 0.8
Poids (g) 160

Nouvelles orientales

Marguerite Yourcenar
Soyez le premier à donner votre avis Donner votre avis
Nouvelles orientales
État des livres

En savoir plus

26 ex. en stock
Plus que 3 ex.

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Résumé

Orientales, toutes les créatures de Marguerite Yourcenar le sont à leur manière, subtilement. L'Hadrien des Mémoires se veut le plus grec des empereurs, comme Zénon, dans la quête de son Œuvre au Noir, paraît souvent instruit d'autres sagesses que celles de l'Occident. L'auteur elle-même, cheminant à travers Le Labyrinthe du Monde, poursuit une grande méditation sur le devenir des hommes qui rejoint la pensée bouddhiste.

Avec ces Nouvelles, écrites au cours des dix années qui ont précédé la guerre, la tentation de l'Orient est clairement avouée dans le décor, dans le style, dans l'esprit des textes. De la Chine à la Gréce, des Balkans au Japon, ces contes accompagnent le voyageur comme autant de clés pour une seule musique, venue d'ailleurs. Les surprenants sortilèges du peintre Wang-Fô, «qui aimait l'image des choses et non les choses elles-mêmes», font écho à l'amertume du vieux Cornelius Berg, «touchant les objets qu'il ne peignait plus». Marko Kralievitch, le Serbe sans peur qui sait tromper les Turcs et la mort aussi bien que les femmes, est frère du prince Genghi, sorti d'un roman japonais du XIe siècle, par l'égoïsme du séducteur aveugle à la passion vraie comme l'amour sublime de Vania l'Albanaise ou le deuil sacrilège de la veuve Aphrodissia répondent au sacrifice de la déesse Kâli, «nénuphar de la perfection», à qui ses malheurs apprendront enfin «l'inanité du désir...»

Légendes saisies en vol, fables ou apologues, ces Nouvelles Orientales forment un édifice à part dans l'œuvre de Marguerite Yourcenar, précieux comme une chapelle dans un vaste palais. Le réel s'y fait changeant, le rêve et le mythe y parlent un langage à chaque fois nouveau, et si le désir, la passion y brûlent souvent d'une ardeur brutale, presque inattendue, c'est peut-être qu'ils trouvent dans l'admirable économie de ces brefs récits le contraste idéal et nécessaire à leur soudain flamboiement.

Matthieu Galey

Caractéristiques
Edition Gallimard
Dimension 13 X 19 X 0.8
Auteur Marguerite Yourcenar
Nombre de pages 149
ISBN 9782070299737
Date de publication 1978
Poids (g) 160
Reliure Broché
-
En état "-"

Article de seconde main contrôlé

Livraison offerte en point relais
Livré à partir du 27 avril
Voir nos options de livraison

Résumé

Orientales, toutes les créatures de Marguerite Yourcenar le sont à leur manière, subtilement. L'Hadrien des Mémoires se veut le plus grec des empereurs, comme Zénon, dans la quête de son Œuvre au Noir, paraît souvent instruit d'autres sagesses que celles de l'Occident. L'auteur elle-même, cheminant à travers Le Labyrinthe du Monde, poursuit une grande méditation sur le devenir des hommes qui rejoint la pensée bouddhiste.

Avec ces Nouvelles, écrites au cours des dix années qui ont précédé la guerre, la tentation de l'Orient est clairement avouée dans le décor, dans le style, dans l'esprit des textes. De la Chine à la Gréce, des Balkans au Japon, ces contes accompagnent le voyageur comme autant de clés pour une seule musique, venue d'ailleurs. Les surprenants sortilèges du peintre Wang-Fô, «qui aimait l'image des choses et non les choses elles-mêmes», font écho à l'amertume du vieux Cornelius Berg, «touchant les objets qu'il ne peignait plus». Marko Kralievitch, le Serbe sans peur qui sait tromper les Turcs et la mort aussi bien que les femmes, est frère du prince Genghi, sorti d'un roman japonais du XIe siècle, par l'égoïsme du séducteur aveugle à la passion vraie comme l'amour sublime de Vania l'Albanaise ou le deuil sacrilège de la veuve Aphrodissia répondent au sacrifice de la déesse Kâli, «nénuphar de la perfection», à qui ses malheurs apprendront enfin «l'inanité du désir...»

Légendes saisies en vol, fables ou apologues, ces Nouvelles Orientales forment un édifice à part dans l'œuvre de Marguerite Yourcenar, précieux comme une chapelle dans un vaste palais. Le réel s'y fait changeant, le rêve et le mythe y parlent un langage à chaque fois nouveau, et si le désir, la passion y brûlent souvent d'une ardeur brutale, presque inattendue, c'est peut-être qu'ils trouvent dans l'admirable économie de ces brefs récits le contraste idéal et nécessaire à leur soudain flamboiement.

Matthieu Galey

Caractéristiques
Edition Gallimard
Dimensions (L x H x E, cm) 13 X 19 X 0.8
Auteur Marguerite Yourcenar
Nombre de pages 149
ISBN 9782070299737
Date de publication 1978
Poids (g) 160
Reliure Broché

Article de seconde main contrôlé

Livraison offerte en point relais
Livré à partir du 27 avril
Voir nos options de livraison

-
En état "-"
Un achat engagé
Grâce à vous Recyclivre reversera cette année +110 000€ à des associations engagées pour l'environnement.

Votre achat c'est :
1kg eqCO₂ évités
150L d'eau économisés
50 emplois solidaires créés