Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
La marginale

Format : Broché


Edition : Ed. des Traboules



Date de publication : 2010


Nombre de pages : 158


ISBN : 9782915681895


Auteur : Bruno Papet


Dimensions (L x H x E, cm) : 11 x 18 x 1.5


Poids (g) : 130


Photo non contractuelle

Bruno Papet

La marginale

La marginale

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Bruno, l'auteur de « La Marginale », durant les années 70 à 90 à l'époque de « Lyon Chicago » (ça flinguait facile dans les milieux chauds), était flic à la PJ de Lyon, inspecteur de police à « l'anti-gang » (Groupe de Répression du Banditisme et Brigade de Recherches et d'Intervention de l'Office Central de Répression du Banditisme). Durant la même période Michel, son aîné était au grand banditisme lyonnais, « oeuvrant » dans un milieu que Bruno était chargé de réprimer...

Leurs revolvers rangés, l'âge aidant et la raison faisant son oeuvre, les frères Papet ont livré leur particularité dans une autobiographie qui a inspiré un long métrage « Les liens du sang » avec François Cluzet et Guillaume Canet.

Ils ont persisté dans l'écriture en produisant deux polars rédigés « à quatre mains » (dont « le sang de la colère » aux éditions Les Traboules). Puis chacun a souhaité s'exprimer individuellement.

Durant sa longue carrière de policier de terrain qui lui a permis d'atteindre le grade de Commandant de Police, Bruno, dans sa lutte contre le grand banditisme, s'est vu chargé durant un temps, de poursuivre les voyous sur le terrain du proxénétisme. Si actuellement, le trafic des stupéfiants domine la grande criminalité, à l'époque, les voyous fichés au « Grand Banditisme » avaient presque tous au moins « une fille au tapin », c'est-à-dire une prostituée sur le trottoir. Ce qui leur servait « d'argent de poche » mais surtout leur permettait d'être assistés confortablement durant leurs séjours en prison. L'argent « du pain de fesse » (de la prostitution) servait aussi de mise de fonds pour organiser des actions criminelles de grande envergure. Mais il s'agissait encore de lutter contre les réseaux de prostitution sur le plan international. On parlait alors de « traite des blanches ».

Sa compétence territoriale nationale et internationale ont conduit l'auteur à traiter des affaires « très chaudes » ajoutant du piment à ses nombreuses missions et renforçant son expérience.


Bruno, l'auteur de « La Marginale », durant les années 70 à 90 à l'époque de « Lyon Chicago » (ça flinguait facile dans les milieux chauds), était flic à la PJ de Lyon, inspecteur de police à « l'anti-gang » (Groupe de Répression du Banditisme et Brigade de Recherches et d'Intervention de l'Office Central de Répression du Banditisme). Durant la même période Michel, son aîné était au grand banditisme lyonnais, « oeuvrant » dans un milieu que Bruno était chargé de réprimer...

Leurs revolvers rangés, l'âge aidant et la raison faisant son oeuvre, les frères Papet ont livré leur particularité dans une autobiographie qui a inspiré un long métrage « Les liens du sang » avec François Cluzet et Guillaume Canet.

Ils ont persisté dans l'écriture en produisant deux polars rédigés « à quatre mains » (dont « le sang de la colère » aux éditions Les Traboules). Puis chacun a souhaité s'exprimer individuellement.

Durant sa longue carrière de policier de terrain qui lui a permis d'atteindre le grade de Commandant de Police, Bruno, dans sa lutte contre le grand banditisme, s'est vu chargé durant un temps, de poursuivre les voyous sur le terrain du proxénétisme. Si actuellement, le trafic des stupéfiants domine la grande criminalité, à l'époque, les voyous fichés au « Grand Banditisme » avaient presque tous au moins « une fille au tapin », c'est-à-dire une prostituée sur le trottoir. Ce qui leur servait « d'argent de poche » mais surtout leur permettait d'être assistés confortablement durant leurs séjours en prison. L'argent « du pain de fesse » (de la prostitution) servait aussi de mise de fonds pour organiser des actions criminelles de grande envergure. Mais il s'agissait encore de lutter contre les réseaux de prostitution sur le plan international. On parlait alors de « traite des blanches ».

Sa compétence territoriale nationale et internationale ont conduit l'auteur à traiter des affaires « très chaudes » ajoutant du piment à ses nombreuses missions et renforçant son expérience.



Format : Broché


Edition : Ed. des Traboules


Date de publication : 2010


Nombre de pages : 158


ISBN : 9782915681895


Auteur : Bruno Papet


Classement : 3000000


Dimensions (L x H x E, cm) : 11 x 18 x 1.5


Poids (g) : 130


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre La marginale !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.