Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Petites patries dans la Grande Guerre

Format : Broché


Edition : Presses universitaires de Rennes



Date de publication : 2013


Nombre de pages : 250


ISBN : 9782753527591


Auteur : Michaël Bourlet, Yann Lagadec, Erwan Le Gall


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 24 x 2


Poids (g) : 397


Photo non contractuelle

Michaël Bourlet, Yann Lagadec, Erwan Le Gall

Petites patries dans la grande guerre

Petites patries dans la Grande Guerre

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Petites patries dans la Grande Guerre

« Nous sommes relevés par le 65e, des Bretons qui, avec vingt-cinq kilomètresdans les jambes et douze heures sac au dos sans arrêt, ne se plaignent pas ets'entassent sans un mot dans les abris. C'est une race plus sympathique que nosMéridionaux du 16e corps, à qui la division était rattachée. » Par ces quelquesmots griffonnés dans ses carnets en décembre 1915, le Bourguignon PierrePerrin, mobilisé dans un régiment dijonnais, dit bien la force des stéréotypesrégionaux dans la France de la Grande Guerre, les tensions qui en résultentparfois aussi malgré l'Union sacrée affichée. Pourtant, en dépit des profondsrenouvellements de l'historiographie du conflit depuis une trentaine d'années,cette dimension régionale - et périphérique - des différents phénomènes, loinde Berlin, Londres ou Paris, reste très inégalement prise en compte par larecherche universitaire.

En questionnant les liens - essentiels - entre « petites » et « grande » patries,ce livre souhaite interroger, pour lui-même, le fait régional en guerre. Conditions du recrutement et de la mobilisation, force des solidarités nées d'origines géographiques communes, cultures gustatives spécifiques, traditions musicalesvalorisées, langues locales ou régionales contribuant à forger une « langue des tranchées », constitution et évolution de stéréotypes régionaux combattants sont quelques-unes des pistes ici empruntées : elles permettent, entre autres, demieux comprendre comment la « petite patrie » interagit avec la grande et contribue à renforcer la capacité des soldats à endurer les conditions dans lesquelles ils survivent au quotidien. En certains cas, la défense du pays conduit d'ailleursà une redéfinition des identités régionales, à leur renforcement notamment.

On l'aura compris : la région est ainsi moins le cadre de l'étude que l'objetmême de la réflexion, à travers des contributions portant sur la Bretagne, laNormandie, le Nord-Pas-de-Calais, mais aussi l'Alsace alors allemande ouencore l'Empire britannique, plus particulièrement le Québec et la Nouvelle-Zélande.


Petites patries dans la Grande Guerre

« Nous sommes relevés par le 65e, des Bretons qui, avec vingt-cinq kilomètresdans les jambes et douze heures sac au dos sans arrêt, ne se plaignent pas ets'entassent sans un mot dans les abris. C'est une race plus sympathique que nosMéridionaux du 16e corps, à qui la division était rattachée. » Par ces quelquesmots griffonnés dans ses carnets en décembre 1915, le Bourguignon PierrePerrin, mobilisé dans un régiment dijonnais, dit bien la force des stéréotypesrégionaux dans la France de la Grande Guerre, les tensions qui en résultentparfois aussi malgré l'Union sacrée affichée. Pourtant, en dépit des profondsrenouvellements de l'historiographie du conflit depuis une trentaine d'années,cette dimension régionale - et périphérique - des différents phénomènes, loinde Berlin, Londres ou Paris, reste très inégalement prise en compte par larecherche universitaire.

En questionnant les liens - essentiels - entre « petites » et « grande » patries,ce livre souhaite interroger, pour lui-même, le fait régional en guerre. Conditions du recrutement et de la mobilisation, force des solidarités nées d'origines géographiques communes, cultures gustatives spécifiques, traditions musicalesvalorisées, langues locales ou régionales contribuant à forger une « langue des tranchées », constitution et évolution de stéréotypes régionaux combattants sont quelques-unes des pistes ici empruntées : elles permettent, entre autres, demieux comprendre comment la « petite patrie » interagit avec la grande et contribue à renforcer la capacité des soldats à endurer les conditions dans lesquelles ils survivent au quotidien. En certains cas, la défense du pays conduit d'ailleursà une redéfinition des identités régionales, à leur renforcement notamment.

On l'aura compris : la région est ainsi moins le cadre de l'étude que l'objetmême de la réflexion, à travers des contributions portant sur la Bretagne, laNormandie, le Nord-Pas-de-Calais, mais aussi l'Alsace alors allemande ouencore l'Empire britannique, plus particulièrement le Québec et la Nouvelle-Zélande.



Format : Broché


Edition : Presses universitaires de Rennes


Date de publication : 2013


Nombre de pages : 250


ISBN : 9782753527591


Auteur : Michaël Bourlet, Yann Lagadec, Erwan Le Gall


Classement : 842652


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 24 x 2


Poids (g) : 397


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible Ce n’est pas clair ?

Notre service client disponible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Petites patries dans la Grande Guerre !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.