Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Plans et scénarios de Madame Bovary

Format : Relié


Edition : CNRS Editions, Zulma



Date de publication : 1995


Nombre de pages : 195


ISBN : 9782909031514


Auteur : Gustave Flaubert


Dimensions (L x H x E, cm) : 27 x 33 x 2


Poids (g) : 100


Photo non contractuelle

Gustave Flaubert

Plans et scénarios de madame bovary

Plans et scénarios de Madame Bovary

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Pour ce premier roman d'immersion dans un milieu qu'il connaît (trop) bien, Flaubert ne réunit pas de documentation préliminaire : il se met directement à rédiger des scénarios (le mot est de lui) pendant l'été 1851. L'avancée de l'écriture, qui prend cinq années, exige le retour à des scénarios partiels, couvrant une fraction du roman. Ces multiples scénarios publiés ici - en fac-similé et avec la transcription - montrent l'évolution des personnages et des situations. Une longue préface explique la genèse de cette rédaction et assure la circulation à travers le feuilletage de ces états superposés. En annexes, description synoptique, tableau chronologique, table de concordances avec les pages du roman publié facilitent la compréhension.

Pour ce premier roman d'immersion dans un milieu qu'il connaît (trop) bien, Flaubert ne réunit pas de documentation préliminaire : il se met directement à rédiger des scénarios (le mot est de lui) pendant l'été 1851. L'avancée de l'écriture, qui prend cinq années, exige le retour à des scénarios partiels, couvrant une fraction de roman. Ce sont ces multiples scénarios qui sont publiés ici, en fac-similé et avec la transcription, auxquels s'ajoutent des notes, des signatures, des dessins, des additions et autres comptes un peu mystérieux. On y voit s'essayer tour à tour plusieurs Bovary possibles. Emma s'est d'abord appelée Marie : les relations amoureuses évoluent. Surtout, Flaubert éprouve de visibles difficultés à mettre en ordre les états de sa petite femme, à différencier des situations semblables et à équilibrer les masses du roman. Une longue préface explique la genèse de cette rédaction et assure la circulation à travers le feuilletage de ces états superposés. En annexes, description synoptique, tableau chronologique, table de concordances avec les pages du roman publié facilitent la compréhension.

Quatre ans et demi pour se libérer de la Bovary : le premier roman publié de Flaubert, avec quel éclat, a une longue histoire interne. Elle est racontée dans les lettres de Louise Colet, et surtout dans un volumineux dossier manuscrit, encore mal connu. Avant de commencer la rédaction, Flaubert met en place des plans et des scénarios (le mot est de lui) qui couvrent la totalité de son roman, puis il rythme l'avancée de l'écriture par des retours à des scénarios partiels. Ces multiples plans et scénarios, d'amplitude diverse, occupent 61 pages d'un cahier vélin de grand format, nettement détachées des 3400 pages de brouillons proprements dits. Ces 61 feuillets sont publiés aujourd'hui, pour la première fois en fac-similé, et dans une transcription intégrale. La phrase de Flaubert y est lisble, moins raturée qu'au brouillon. On n'en est pas encore aux affres du style, puisque l'écriture préparatoire, s'attachant à la conception d'ensemble et aux ajustements de détails, se contente souvent d'un style télégraphique. C'est pour l'instant la partie privée du travail : le romancier se parle à lui-même ; il se monte l'imagination en se racontant l'histoire de sa petite femme en des termes érotiques dont la couleur persistera dans la prose finale. Bienvenue dans le gueuloir de Croisset.


Pour ce premier roman d'immersion dans un milieu qu'il connaît (trop) bien, Flaubert ne réunit pas de documentation préliminaire : il se met directement à rédiger des scénarios (le mot est de lui) pendant l'été 1851. L'avancée de l'écriture, qui prend cinq années, exige le retour à des scénarios partiels, couvrant une fraction du roman. Ces multiples scénarios publiés ici - en fac-similé et avec la transcription - montrent l'évolution des personnages et des situations. Une longue préface explique la genèse de cette rédaction et assure la circulation à travers le feuilletage de ces états superposés. En annexes, description synoptique, tableau chronologique, table de concordances avec les pages du roman publié facilitent la compréhension.

Pour ce premier roman d'immersion dans un milieu qu'il connaît (trop) bien, Flaubert ne réunit pas de documentation préliminaire : il se met directement à rédiger des scénarios (le mot est de lui) pendant l'été 1851. L'avancée de l'écriture, qui prend cinq années, exige le retour à des scénarios partiels, couvrant une fraction de roman. Ce sont ces multiples scénarios qui sont publiés ici, en fac-similé et avec la transcription, auxquels s'ajoutent des notes, des signatures, des dessins, des additions et autres comptes un peu mystérieux. On y voit s'essayer tour à tour plusieurs Bovary possibles. Emma s'est d'abord appelée Marie : les relations amoureuses évoluent. Surtout, Flaubert éprouve de visibles difficultés à mettre en ordre les états de sa petite femme, à différencier des situations semblables et à équilibrer les masses du roman. Une longue préface explique la genèse de cette rédaction et assure la circulation à travers le feuilletage de ces états superposés. En annexes, description synoptique, tableau chronologique, table de concordances avec les pages du roman publié facilitent la compréhension.

Quatre ans et demi pour se libérer de la Bovary : le premier roman publié de Flaubert, avec quel éclat, a une longue histoire interne. Elle est racontée dans les lettres de Louise Colet, et surtout dans un volumineux dossier manuscrit, encore mal connu. Avant de commencer la rédaction, Flaubert met en place des plans et des scénarios (le mot est de lui) qui couvrent la totalité de son roman, puis il rythme l'avancée de l'écriture par des retours à des scénarios partiels. Ces multiples plans et scénarios, d'amplitude diverse, occupent 61 pages d'un cahier vélin de grand format, nettement détachées des 3400 pages de brouillons proprements dits. Ces 61 feuillets sont publiés aujourd'hui, pour la première fois en fac-similé, et dans une transcription intégrale. La phrase de Flaubert y est lisble, moins raturée qu'au brouillon. On n'en est pas encore aux affres du style, puisque l'écriture préparatoire, s'attachant à la conception d'ensemble et aux ajustements de détails, se contente souvent d'un style télégraphique. C'est pour l'instant la partie privée du travail : le romancier se parle à lui-même ; il se monte l'imagination en se racontant l'histoire de sa petite femme en des termes érotiques dont la couleur persistera dans la prose finale. Bienvenue dans le gueuloir de Croisset.



Format : Relié


Edition : CNRS Editions, Zulma


Date de publication : 1995


Nombre de pages : 195


ISBN : 9782909031514


Auteur : Gustave Flaubert


Classement : 798403


Dimensions (L x H x E, cm) : 27 x 33 x 2


Poids (g) : 100


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Plans et scénarios de Madame Bovary !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.