Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Jean François : peintre et architecte 1903-1977 : intégriste du paysage

Format : Broché


Edition : Mardaga



Date de publication : 2004


Nombre de pages : 189


ISBN : 9782870098608


Auteur : Michel Grétry


Dimensions (L x H x E, cm) : 25 x 29 x 1.4


Poids (g) : 1102


Photo non contractuelle

Michel Grétry

Jean françois : peintre et architecte 1903-1977 : intégriste du paysage

Jean François : peintre et architecte 1903-1977 : intégriste du paysage

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Le paysage est entré dans les dictionnaires voici quatre cents ans seulement, pour désigner un genre pictural. Le paysage, ce n'est pas un objet, ce n'est pas quelque chose, c'est une expérience. C'est un endroit auquel un homme donne un sens: les arbres, les collines, les rivières, les nuages, existent en dehors du spectateur.

Mais ils deviennent un paysage quand, pour qui les admire, ils sont l'expression, dans l'espace, d'un temps de l'émotion.

Un paysage ne se réduit jamais à sa réalité physique. Il est toujours construit, toujours culturel. Protéger le paysage, ce n'est pas seulement une affaire de nostalgie bucolique. C'est simplement un cadre de vie dont il convient de sauvegarder les lignes de forces, parce qu'elles dénotent le rapport d'un peuple à sa terre, à son climat, à ses hasards et ses nécessités, parce qu'elles forgent, au-delà du plaisir solitaire d'un promeneur contemplatif, une part d'identité collective. Un peintre liégeois, amoureux des paysages ardennais, a parfaitement saisi, dès l'immédiat après-guerre, les dangers de la reconstruction, de la modernisation, de l'urbanisation des campagnes. Pourfendeur de l'individualisme petit-bourgeois, il a identifié le bâti comme source principale de pollution paysagère. Ingénieur et architecte, puis professeur d'université, il a élaboré une esthétique pour l'intégration des constructions aux sites. Il n'a cessé d'appeler les bâtisseurs à la modestie. Il a fini par en convaincre les autorités chargées de l'aménagement du territoire.

Ses principes se sont déclinés alors en règlements et codes urbanistiques.

Ce livre se veut un hommage, et une analyse critique, de l'apport à l'architecture wallonne de cette «doctrine François».


Le paysage est entré dans les dictionnaires voici quatre cents ans seulement, pour désigner un genre pictural. Le paysage, ce n'est pas un objet, ce n'est pas quelque chose, c'est une expérience. C'est un endroit auquel un homme donne un sens: les arbres, les collines, les rivières, les nuages, existent en dehors du spectateur.

Mais ils deviennent un paysage quand, pour qui les admire, ils sont l'expression, dans l'espace, d'un temps de l'émotion.

Un paysage ne se réduit jamais à sa réalité physique. Il est toujours construit, toujours culturel. Protéger le paysage, ce n'est pas seulement une affaire de nostalgie bucolique. C'est simplement un cadre de vie dont il convient de sauvegarder les lignes de forces, parce qu'elles dénotent le rapport d'un peuple à sa terre, à son climat, à ses hasards et ses nécessités, parce qu'elles forgent, au-delà du plaisir solitaire d'un promeneur contemplatif, une part d'identité collective. Un peintre liégeois, amoureux des paysages ardennais, a parfaitement saisi, dès l'immédiat après-guerre, les dangers de la reconstruction, de la modernisation, de l'urbanisation des campagnes. Pourfendeur de l'individualisme petit-bourgeois, il a identifié le bâti comme source principale de pollution paysagère. Ingénieur et architecte, puis professeur d'université, il a élaboré une esthétique pour l'intégration des constructions aux sites. Il n'a cessé d'appeler les bâtisseurs à la modestie. Il a fini par en convaincre les autorités chargées de l'aménagement du territoire.

Ses principes se sont déclinés alors en règlements et codes urbanistiques.

Ce livre se veut un hommage, et une analyse critique, de l'apport à l'architecture wallonne de cette «doctrine François».



Format : Broché


Edition : Mardaga


Date de publication : 2004


Nombre de pages : 189


ISBN : 9782870098608


Auteur : Michel Grétry


Classement : 999117


Dimensions (L x H x E, cm) : 25 x 29 x 1.4


Poids (g) : 1102


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Jean François : peintre et architecte 1903-1977 : intégriste du paysage !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.