Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Sport et capitalisme de l'esprit

Format : Broché


Edition : Ed. du Croquant



Date de publication : 2009


Nombre de pages : 233


ISBN : 9782914968539


Auteur : Nicolas Oblin


Dimensions (L x H x E, cm) : 14 x 21 x 1.7


Poids (g) : 288


Photo non contractuelle

Nicolas Oblin

Sport et capitalisme de l'esprit

Sport et capitalisme de l'esprit

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Cet ouvrage s'inscrit dans une démarche de
compréhension et de dénonciation de la réification
de l'existence à travers le prisme de l'analyseur
sportif et des grandes catégories qui le caractérisent.
La violence fondamentale de la socialisation sportive,
l'esthétisation des rapports de domination, la dimension
abstraite de la «valeur performance», l'événementialité
sportive (à travers la volonté des États
d'organiser les Jeux olympiques) et la collusion de
l'idéologie postmoderniste du management avec celle
du sport constituent les grandes lignes de ce travail.
Plus généralement, c'est bien du désir - régressif -
d'accumulation de domination, cette dimension de
prédation qui surdétermine tant l'institution sportive
que l'économie capitaliste qu'il est question ici, avec
en filigrane et en conclusion ce questionnement relatif
au potentiel anti-démocratique, fasciste, dont l'institution
sportive et la fascination qu'elle exerce sur le
public sont un vecteur «autorisé» important.

Ce travail est la synthèse de recherches menées par
l'auteur, depuis quatre ans, dans le domaine des sciences
humaines, sociales et politiques, en collaboration
avec le collectif Illusio. Le cadre théorique mobilisé ici
est largement pluridisciplinaire et multiréférentiel.
Théorie critique, critique de la valeur, phénoménologie,
ethnopsychanalyse, analyse institutionnelle et,
bien entendu, théorie critique du sport sont autant de
courants qui participent de l'élaboration théorique de
l'ouvrage et dont la complémentarité permet d'enrichir
la compréhension du processus de sportivisation.


Cet ouvrage s'inscrit dans une démarche de
compréhension et de dénonciation de la réification
de l'existence à travers le prisme de l'analyseur
sportif et des grandes catégories qui le caractérisent.
La violence fondamentale de la socialisation sportive,
l'esthétisation des rapports de domination, la dimension
abstraite de la «valeur performance», l'événementialité
sportive (à travers la volonté des États
d'organiser les Jeux olympiques) et la collusion de
l'idéologie postmoderniste du management avec celle
du sport constituent les grandes lignes de ce travail.
Plus généralement, c'est bien du désir - régressif -
d'accumulation de domination, cette dimension de
prédation qui surdétermine tant l'institution sportive
que l'économie capitaliste qu'il est question ici, avec
en filigrane et en conclusion ce questionnement relatif
au potentiel anti-démocratique, fasciste, dont l'institution
sportive et la fascination qu'elle exerce sur le
public sont un vecteur «autorisé» important.

Ce travail est la synthèse de recherches menées par
l'auteur, depuis quatre ans, dans le domaine des sciences
humaines, sociales et politiques, en collaboration
avec le collectif Illusio. Le cadre théorique mobilisé ici
est largement pluridisciplinaire et multiréférentiel.
Théorie critique, critique de la valeur, phénoménologie,
ethnopsychanalyse, analyse institutionnelle et,
bien entendu, théorie critique du sport sont autant de
courants qui participent de l'élaboration théorique de
l'ouvrage et dont la complémentarité permet d'enrichir
la compréhension du processus de sportivisation.



Format : Broché


Edition : Ed. du Croquant


Date de publication : 2009


Nombre de pages : 233


ISBN : 9782914968539


Auteur : Nicolas Oblin


Classement : 1440857


Dimensions (L x H x E, cm) : 14 x 21 x 1.7


Poids (g) : 288


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Ces livres pourraient vous plaire

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Sport et capitalisme de l'esprit !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.