Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Cette contradiction continuellement vécue : lettres familiales, 1969-1975

Format : Broché


Edition : Cerf



Date de publication : 2007


Nombre de pages : 793


ISBN : 9782204080163


Auteur : Pierre Claverie


Dimensions (L x H x E, cm) : 15 x 22 x 4.1


Poids (g) : 1000


Photo non contractuelle

Pierre Claverie

Cette contradiction continuellement vécue : lettres familiales, 1969-1975

Cette contradiction continuellement vécue : lettres familiales, 1969-1975

1 en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Wishlist
Résumé

Né en Algérie en 1938, de parents pieds-noirs établis depuis
plusieurs générations, Pierre Claverie quitte son pays natal à
l'âge de dix-neuf ans pour entreprendre des études universitaires
en France. Dix ans plus tard, après être devenu religieux
dominicain, il rentre en Algérie, se lance avec enthousiasme
dans la découverte de la société algérienne et devient
progressivement cet «homme des deux rives», capable de
goûter et de faire aimer la saveur des différences. Nommé
évêque d'Oran en 1981, Pierre Claverie s'engage à fond dans
le combat pour une Algérie fraternelle et ouverte lorsque, à
partir de 1990, celle-ci est confrontée à la violence. Il est
assassiné le 1er août 1996, comme le furent beaucoup
d'autres Algériens, connus ou anonymes, ainsi que plus
d'une vingtaine de religieuses et religieux.

À partir de 1957, quand Pierre Claverie part pour la France, les
quatre membres de la famille (le père, la mère, Pierre et sa
soeur Anne-Marie) s'écrivent : une lettre par semaine et cela
pendant quarante ans ! Le premier volume de la correspondance
(1967-1969), intitulé Il est tout de même permis
d'être heureux
, exprimait l'optimisme fondamental de Pierre
Claverie et de sa famille. Durant les années que couvre le
deuxième volume (1969-1975), Pierre fait l'expérience des
complexités et tiraillements de la vie. Il parle de Cette contradiction
continuellement vécue
- titre donné à ce volume -,
de cette tension qu'il vit, douloureusement et avec profit à la
fois, entre son désir d'une vie intérieure en retrait du monde
et les exigences d'une vie active, de plus en plus tournée vers
l'extérieur : enseignant, conseiller de l'évêque de Constantine,
Mgr Scotto, directeur des Glycines, centre d'études diocésain
à Alger...

Nous avons là un document exceptionnel et rare, non pas
seulement à cause de la personnalité d'un des protagonistes,
du lieu où il vivait et où il s'est impliqué comme religieux
puis comme évêque, mais aussi par l'originalité et par les
qualités littéraires de cette correspondance familiale.


Né en Algérie en 1938, de parents pieds-noirs établis depuis
plusieurs générations, Pierre Claverie quitte son pays natal à
l'âge de dix-neuf ans pour entreprendre des études universitaires
en France. Dix ans plus tard, après être devenu religieux
dominicain, il rentre en Algérie, se lance avec enthousiasme
dans la découverte de la société algérienne et devient
progressivement cet «homme des deux rives», capable de
goûter et de faire aimer la saveur des différences. Nommé
évêque d'Oran en 1981, Pierre Claverie s'engage à fond dans
le combat pour une Algérie fraternelle et ouverte lorsque, à
partir de 1990, celle-ci est confrontée à la violence. Il est
assassiné le 1er août 1996, comme le furent beaucoup
d'autres Algériens, connus ou anonymes, ainsi que plus
d'une vingtaine de religieuses et religieux.

À partir de 1957, quand Pierre Claverie part pour la France, les
quatre membres de la famille (le père, la mère, Pierre et sa
soeur Anne-Marie) s'écrivent : une lettre par semaine et cela
pendant quarante ans ! Le premier volume de la correspondance
(1967-1969), intitulé Il est tout de même permis
d'être heureux
, exprimait l'optimisme fondamental de Pierre
Claverie et de sa famille. Durant les années que couvre le
deuxième volume (1969-1975), Pierre fait l'expérience des
complexités et tiraillements de la vie. Il parle de Cette contradiction
continuellement vécue
- titre donné à ce volume -,
de cette tension qu'il vit, douloureusement et avec profit à la
fois, entre son désir d'une vie intérieure en retrait du monde
et les exigences d'une vie active, de plus en plus tournée vers
l'extérieur : enseignant, conseiller de l'évêque de Constantine,
Mgr Scotto, directeur des Glycines, centre d'études diocésain
à Alger...

Nous avons là un document exceptionnel et rare, non pas
seulement à cause de la personnalité d'un des protagonistes,
du lieu où il vivait et où il s'est impliqué comme religieux
puis comme évêque, mais aussi par l'originalité et par les
qualités littéraires de cette correspondance familiale.



Format : Broché


Edition : Cerf


Date de publication : 2007


Nombre de pages : 793


ISBN : 9782204080163


Auteur : Pierre Claverie


Classement : 3000000


Dimensions (L x H x E, cm) : 15 x 22 x 4.1


Poids (g) : 1000


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible

Votre satisfaction est notre priorité

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Cette contradiction continuellement vécue : lettres familiales, 1969-1975 !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.