Panier Panier 0

Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Angkor : mémoire d'une passion française
Format Relié sous jaquette
Edition Ed. du Layeur
Date de publication 2003
Nombre de pages 152
ISBN 9782915118063
Dimensions (L x H x E, cm) 24 x 29 x 1.9
Poids (g) 1086

Angkor : mémoire d'une passion française

Jean-Bernard Véron
Angkor : mémoire d'une passion française
État des livres

En savoir plus

Plus que 1 ex.
Plus que 1 ex.

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Résumé

La France n'a cessé, depuis la découverte d'Angkor, d'entretenir des rapports passionnés avec les temples et les palais de la civilisation khmère. Du passage de Monseigneur Pallegoix en 1854 à aujourd'hui, les témoignages de cette passion française ne manquent pas. L'exposition de 1874 de Compiègne, qui suivra l'expédition de Doudart de Lagrée et de Delaporte, sera le véritable point de départ de l'engouement des Français pour Angkor.

Naît alors le projet de restaurer le site dans sa splendeur originelle et de comprendre son histoire, décrypter une civilisation disparue. Ceux qui s'y attelèrent, étaient militaires, administrateurs, archéologues, architectes, historiens, linguistes. Ainsi Lunet de la Jonquière, capitaine de l'infanterie coloniale, qui produisit le premier inventaire archéologique de l'Indochine ; le géographe Pavie et Charles Carpeau, l'un et l'autre morts sur le terrain, emportés par la «fièvre des bois» ; Jean Commailles qui amorça le dégagement méthodique des édifices, en commençant par Angkor Vat et le Bayon, et que des pirates assassinèrent ; Etienne Aymonier, qui jeta les bases de l'épigraphie khmère et dont les relevés des inscriptions furent déchiffrés par des indianistes tels que Bergaigne et Barth. Et tant d'autres.

D'illustres voyageurs tels que Loti, Dorgelès et bien d'autres écrivains, joueront les relais auprès du grand public. Celui-ci se passionnera pour les documents rapportés, les statues et bas-reliefs...Les expositions coloniales iront jusqu'à donner un aperçu de cette architecture exceptionnelle, jusqu'à l'apothéose de 1931 à Vincennes qui verra la reconstitution du temple d'Angkor Vat à l'échelle d'un tiers.

C'est l'histoire particulière des Français et d'Angkor que raconte ce livre à partir de documents, pour certains inédits, du fond iconographique de l'Illustration et du photographe Philippe Gras qui s'est rendu sur le site dans les années 80.

Caractéristiques
Edition Ed. Du Layeur
Dimension 24 X 29 X 1.9
Auteur Jean-Bernard Véron
Nombre de pages 152
ISBN 9782915118063
Date de publication 2003
Poids (g) 1086
Reliure Relié Sous Jaquette
-
En état "-"

Article de seconde main contrôlé

Livraison offerte en point relais
Livré à partir du 22 juin
Voir nos options de livraison

Résumé

La France n'a cessé, depuis la découverte d'Angkor, d'entretenir des rapports passionnés avec les temples et les palais de la civilisation khmère. Du passage de Monseigneur Pallegoix en 1854 à aujourd'hui, les témoignages de cette passion française ne manquent pas. L'exposition de 1874 de Compiègne, qui suivra l'expédition de Doudart de Lagrée et de Delaporte, sera le véritable point de départ de l'engouement des Français pour Angkor.

Naît alors le projet de restaurer le site dans sa splendeur originelle et de comprendre son histoire, décrypter une civilisation disparue. Ceux qui s'y attelèrent, étaient militaires, administrateurs, archéologues, architectes, historiens, linguistes. Ainsi Lunet de la Jonquière, capitaine de l'infanterie coloniale, qui produisit le premier inventaire archéologique de l'Indochine ; le géographe Pavie et Charles Carpeau, l'un et l'autre morts sur le terrain, emportés par la «fièvre des bois» ; Jean Commailles qui amorça le dégagement méthodique des édifices, en commençant par Angkor Vat et le Bayon, et que des pirates assassinèrent ; Etienne Aymonier, qui jeta les bases de l'épigraphie khmère et dont les relevés des inscriptions furent déchiffrés par des indianistes tels que Bergaigne et Barth. Et tant d'autres.

D'illustres voyageurs tels que Loti, Dorgelès et bien d'autres écrivains, joueront les relais auprès du grand public. Celui-ci se passionnera pour les documents rapportés, les statues et bas-reliefs...Les expositions coloniales iront jusqu'à donner un aperçu de cette architecture exceptionnelle, jusqu'à l'apothéose de 1931 à Vincennes qui verra la reconstitution du temple d'Angkor Vat à l'échelle d'un tiers.

C'est l'histoire particulière des Français et d'Angkor que raconte ce livre à partir de documents, pour certains inédits, du fond iconographique de l'Illustration et du photographe Philippe Gras qui s'est rendu sur le site dans les années 80.

Caractéristiques
Edition Ed. Du Layeur
Dimensions (L x H x E, cm) 24 X 29 X 1.9
Auteur Jean-Bernard Véron
Nombre de pages 152
ISBN 9782915118063
Date de publication 2003
Poids (g) 1086
Reliure Relié Sous Jaquette

Article de seconde main contrôlé

Livraison offerte en point relais
Livré à partir du 22 juin
Voir nos options de livraison

-
En état "-"
Un achat engagé
Grâce à vous Recyclivre reversera cette année +110 000€ à des associations engagées pour l'environnement.

Votre achat c'est :
1kg eqCO₂ évités
150L d'eau économisés