Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
René Char

Format : Broché


Edition : Institut français



Date de publication : 2007


Nombre de pages : 110


ISBN : 9782353120192


Auteur : Laurent Greilsamer, Paul Veyne


Dimensions (L x H x E, cm) : 19 x 25 x 0.8


Poids (g) : 350


Photo non contractuelle

Laurent Greilsamer, Paul Veyne

René char

René Char

Plus en stock

Plus en stock

Plus en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Rupture de stock

Être averti lors du retour en stock

Résumé

Né le 14 juin 1907, sept ans avant la Première Guerre mondiale, René Char est mort peu avant la chute du mur de Berlin : longue existence en un siècle agité entre tous. Mais le non-conformisme de l'homme fit qu'il ne s'attacha jamais à l'actualité, ni, donc, ne vieillit avec elle ; par exemple, il demeura étranger à Marx et à Freud, chose rare en ce siècle (il préférait Sade et Nietzsche). Il a été avant tout poète, mais a écrit aussi des essais, de la critique d'art et une pièce de théâtre, Le Soleil des eaux. Il naît dans le Vaucluse en 1907, à l'Isle-sur-la-Sorgue, dont son père était maire. Après une jeunesse agitée et révoltée, il rejoint en 1929 le groupe surréaliste, devient l'ami d'Éluard, de Picasso, puis se sépare peu à peu du groupe, tout en continuant à partager ses positions antifascistes. Mobilisé en 1939 sur le front d'Alsace, il va, après la déroute de 1940, résider dans le Vaucluse, où la police le surveille. Dès 1941, il entre dans la clandestinité et dans la résistance armée, où il se distingue par son courage et son sang-froid. Après la Libération, il renonce à toute carrière politique et publie deux recueils qui établissent sa renommée, Seuls demeurent (1945) et Le Poème pulvérisé (1947), bientôt réunis dans Fureur et Mystère (1948). Il devient l'ami d'Albert Camus, de Georges Braque et de Nicolas de Staël ; Pierre Boulez compose trois cantates sur ses poèmes ; Martin Heidegger est, pendant quelques étés, son invité. En 1965, il organise une campage de manifestation contre l'implantation en Haute Provence, d'une base de lancement de fusées atomiques. En 1978, il quitte Paris pour aller vivre non loin de l'Isle-sur-la-Sorgue, dans sa maison des Busclats, où il meurt le 19 février 1988. Ses poèmes ont été traduits en une trentaine de langues ; il laisse le souvenir d'un personnage hors du commun.


Né le 14 juin 1907, sept ans avant la Première Guerre mondiale, René Char est mort peu avant la chute du mur de Berlin : longue existence en un siècle agité entre tous. Mais le non-conformisme de l'homme fit qu'il ne s'attacha jamais à l'actualité, ni, donc, ne vieillit avec elle ; par exemple, il demeura étranger à Marx et à Freud, chose rare en ce siècle (il préférait Sade et Nietzsche). Il a été avant tout poète, mais a écrit aussi des essais, de la critique d'art et une pièce de théâtre, Le Soleil des eaux. Il naît dans le Vaucluse en 1907, à l'Isle-sur-la-Sorgue, dont son père était maire. Après une jeunesse agitée et révoltée, il rejoint en 1929 le groupe surréaliste, devient l'ami d'Éluard, de Picasso, puis se sépare peu à peu du groupe, tout en continuant à partager ses positions antifascistes. Mobilisé en 1939 sur le front d'Alsace, il va, après la déroute de 1940, résider dans le Vaucluse, où la police le surveille. Dès 1941, il entre dans la clandestinité et dans la résistance armée, où il se distingue par son courage et son sang-froid. Après la Libération, il renonce à toute carrière politique et publie deux recueils qui établissent sa renommée, Seuls demeurent (1945) et Le Poème pulvérisé (1947), bientôt réunis dans Fureur et Mystère (1948). Il devient l'ami d'Albert Camus, de Georges Braque et de Nicolas de Staël ; Pierre Boulez compose trois cantates sur ses poèmes ; Martin Heidegger est, pendant quelques étés, son invité. En 1965, il organise une campage de manifestation contre l'implantation en Haute Provence, d'une base de lancement de fusées atomiques. En 1978, il quitte Paris pour aller vivre non loin de l'Isle-sur-la-Sorgue, dans sa maison des Busclats, où il meurt le 19 février 1988. Ses poèmes ont été traduits en une trentaine de langues ; il laisse le souvenir d'un personnage hors du commun.



Format : Broché


Edition : Institut français


Date de publication : 2007


Nombre de pages : 110


ISBN : 9782353120192


Auteur : Laurent Greilsamer, Paul Veyne


Classement : 1245864


Dimensions (L x H x E, cm) : 19 x 25 x 0.8


Poids (g) : 350


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible Ce n’est pas clair ?

Notre service client disponible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre René Char !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.