Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Mémoires. Vol. 2. C'était ma guerre, ma France et ma douleur

Format : Broché


Edition : Plon, Ed. de Fallois



Date de publication : 2010


Nombre de pages : 239


ISBN : 9782259211949


Auteur : Maurice Druon


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 23 x 2.1


Poids (g) : 352


Photo non contractuelle

Maurice Druon

Mémoires. vol. 2. c'était ma guerre, ma france et ma douleur

Mémoires. Vol. 2. C'était ma guerre, ma France et ma douleur

Plus en stock

Plus en stock

Plus en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Rupture de stock

Être averti lors du retour en stock

Résumé

«La guerre mêle tout, les chants de révolte, les regrets, les prières, les amours.»

Dans le deuxième tome de ses Mémoires, Maurice Druon nous fait revivre ces années 1939-1945, qui furent pour lui, comme pour tous ceux qui les ont vécues, les années décisives au cours desquelles il découvrit, tout à la fois, l'amour de sa patrie et la douleur de la voir humiliée.

Après avoir fait ses classes à l'école de cavalerie de Saumur, l'aspirant Druon et quarante millions de Français reçoivent de plein fouet l'énorme choc de l'offensive allemande. C'est la débâcle. L'exode commence, mêlant civils et militaires, enfants et vieillards, ainsi que les restes d'une armée défaite, dans une indescriptible cohue.

Démobilisé à Tarbes, il rejoint dans le Midi son oncle Joseph Kessel, écrit une pièce de théâtre, puis s'engage dans un réseau de Résistance, auquel appartient déjà un étudiant en médecine, Jean Bernard, qu'il retrouvera plus tard à l'Académie française.

En entendant Pierre Laval déclarer à la radio, en avril 1942, qu'il souhaitait la victoire de l'Allemagne, Maurice Druon décide de quitter la France. Il franchit clandestinement les Pyrénées, traverse l'Espagne, arrive à Lisbonne et partage enfin, à Londres, la vie des Français libres.

On ne sait jamais à quoi le sort nous destine. Le jeune Druon voulait servir par les armes, il servira par la plume. Un jour, à la demande d'Emmanuel d'Astier, il compose avec Kessel les paroles d'une chanson dont la musique date de la Révolution russe. Ce sera Le Chant des Partisans.

Le style donne vie à ce qu'on croyait disparu. Celui de Druon a l'élégance, le rythme, la richesse et les surprises d'un grand écrivain. Mais il a le charme et la présence des grands reporters. On y trouve le réel capté à la source, la force des «choses vues», l'émotion.


«La guerre mêle tout, les chants de révolte, les regrets, les prières, les amours.»

Dans le deuxième tome de ses Mémoires, Maurice Druon nous fait revivre ces années 1939-1945, qui furent pour lui, comme pour tous ceux qui les ont vécues, les années décisives au cours desquelles il découvrit, tout à la fois, l'amour de sa patrie et la douleur de la voir humiliée.

Après avoir fait ses classes à l'école de cavalerie de Saumur, l'aspirant Druon et quarante millions de Français reçoivent de plein fouet l'énorme choc de l'offensive allemande. C'est la débâcle. L'exode commence, mêlant civils et militaires, enfants et vieillards, ainsi que les restes d'une armée défaite, dans une indescriptible cohue.

Démobilisé à Tarbes, il rejoint dans le Midi son oncle Joseph Kessel, écrit une pièce de théâtre, puis s'engage dans un réseau de Résistance, auquel appartient déjà un étudiant en médecine, Jean Bernard, qu'il retrouvera plus tard à l'Académie française.

En entendant Pierre Laval déclarer à la radio, en avril 1942, qu'il souhaitait la victoire de l'Allemagne, Maurice Druon décide de quitter la France. Il franchit clandestinement les Pyrénées, traverse l'Espagne, arrive à Lisbonne et partage enfin, à Londres, la vie des Français libres.

On ne sait jamais à quoi le sort nous destine. Le jeune Druon voulait servir par les armes, il servira par la plume. Un jour, à la demande d'Emmanuel d'Astier, il compose avec Kessel les paroles d'une chanson dont la musique date de la Révolution russe. Ce sera Le Chant des Partisans.

Le style donne vie à ce qu'on croyait disparu. Celui de Druon a l'élégance, le rythme, la richesse et les surprises d'un grand écrivain. Mais il a le charme et la présence des grands reporters. On y trouve le réel capté à la source, la force des «choses vues», l'émotion.



Format : Broché


Edition : Plon, Ed. de Fallois


Date de publication : 2010


Nombre de pages : 239


ISBN : 9782259211949


Auteur : Maurice Druon


Classement : 898319


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 23 x 2.1


Poids (g) : 352


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible Ce n’est pas clair ?

Notre service client disponible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Mémoires. Vol. 2. C'était ma guerre, ma France et ma douleur !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.