Mon panier

Frais de livraison

Offerts !

Total 0,00 €
Voir mon panier

Paiement 100% sécurisé

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard
Pépin le Bref : père de Charlemagne, fondateur de la dynastie carolingienne

Format : Broché


Edition : Pygmalion



Date de publication : 2001


Nombre de pages : 248


ISBN : 9782857047179


Auteur : Ivan Gobry


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 24 x 2


Poids (g) : 395


Photo non contractuelle

Ivan Gobry

Pépin le bref : père de charlemagne, fondateur de la dynastie carolingienne

Pépin le Bref : père de Charlemagne, fondateur de la dynastie carolingienne

Plus en stock

Plus en stock

Plus en stock

Tout savoir sur l’état des livres

RecycLivre répertorie ses livres selon 4 états correspondant à la qualité de ces derniers comme suit :
  • "Comme neuf" : a l'aspect d'un livre neuf, ne comporte aucune marque. La jaquette d'origine est présente.
  • "Très bon" : comporte des défauts minimes, et la tranche peut avoir une légère pliure.
  • "Bon" : comporte de légers défauts esthétiques visibles. La couverture peut avoir des pliures, les pages peuvent avoir des marques d'usure sans être cornées ou jaunies.
  • "État Acceptable" : comporte des signes d'usure, qui n'empêchent cependant pas la lecture.

A noter : la mention bibliothèque signifie que le livre est plastifié et étiqueté car c'est un ancien support de bibliothèque.

Rupture de stock

Être averti lors du retour en stock

Résumé

Une biographie de Pépin le Bref, duc des Francs de 741 à 751, roi des Francs de 751 à 768, est chose tout à fait insolite : ce souverain n'a pas reçu de place dans la tradition populaire, sinon une image d'Epinal qui nous le montre tranchant d'un coup d'épée les têtes d'un lion et d'un buffle en lutte dans l'arène. Mais sa personnalité et son œuvre s'estompent entre la gloire de son père Charles Martel, le fameux vainqueur de Poitiers, et celle de son fils Charlemagne, le génial empereur d'Occident.

Aux yeux des défenseurs du droit du sang, dont les jugements ont marqué l'histoire, Pépin est à jamais frappé d'une marque d'infamie : il est l'usurpateur, celui qui a mis fin à la dynastie sacrée des Mérovingiens, à tel point que la lignée qu'il inaugure ne portera pas son nom, mais celui de son fils : une façon de le reléguer dans l'ombre.

Or, ce n'est pas Pépin le Bref qui a condamné à la mort politique la dynastie des Mérovingiens : ils l'ont fait eux-mêmes par leur incapacité répétée ; et ce sont les grands du royaume qui, unanimement, pour le sauver de l'anarchie et de la décadence, ont assuré la survie de la nation en plaçant sur le trône le meilleur d'entre eux.

Décision salvatrice : aucun roi franc, depuis Clovis, n'avait réuni comme Pépin les qualités qui font les grands souverains ; et aucun de ses descendants, après Charlemagne, ne les retrouvera : dévouement permanent à la chose publique, autorité qui associe la modération à la domination, noblesse des sentiments, art de la stratégie, victoire dans vingt campagnes militaires. Charlemagne a été l'héritier d'un empire et d'une stabilité politique que lui avait légués son père : il n'y aurait pas eu de Charles le Grand s'il n'y avait pas eu d'abord Pépin le Grand.


Une biographie de Pépin le Bref, duc des Francs de 741 à 751, roi des Francs de 751 à 768, est chose tout à fait insolite : ce souverain n'a pas reçu de place dans la tradition populaire, sinon une image d'Epinal qui nous le montre tranchant d'un coup d'épée les têtes d'un lion et d'un buffle en lutte dans l'arène. Mais sa personnalité et son œuvre s'estompent entre la gloire de son père Charles Martel, le fameux vainqueur de Poitiers, et celle de son fils Charlemagne, le génial empereur d'Occident.

Aux yeux des défenseurs du droit du sang, dont les jugements ont marqué l'histoire, Pépin est à jamais frappé d'une marque d'infamie : il est l'usurpateur, celui qui a mis fin à la dynastie sacrée des Mérovingiens, à tel point que la lignée qu'il inaugure ne portera pas son nom, mais celui de son fils : une façon de le reléguer dans l'ombre.

Or, ce n'est pas Pépin le Bref qui a condamné à la mort politique la dynastie des Mérovingiens : ils l'ont fait eux-mêmes par leur incapacité répétée ; et ce sont les grands du royaume qui, unanimement, pour le sauver de l'anarchie et de la décadence, ont assuré la survie de la nation en plaçant sur le trône le meilleur d'entre eux.

Décision salvatrice : aucun roi franc, depuis Clovis, n'avait réuni comme Pépin les qualités qui font les grands souverains ; et aucun de ses descendants, après Charlemagne, ne les retrouvera : dévouement permanent à la chose publique, autorité qui associe la modération à la domination, noblesse des sentiments, art de la stratégie, victoire dans vingt campagnes militaires. Charlemagne a été l'héritier d'un empire et d'une stabilité politique que lui avait légués son père : il n'y aurait pas eu de Charles le Grand s'il n'y avait pas eu d'abord Pépin le Grand.



Format : Broché


Edition : Pygmalion


Date de publication : 2001


Nombre de pages : 248


ISBN : 9782857047179


Auteur : Ivan Gobry


Classement : 876199


Dimensions (L x H x E, cm) : 16 x 24 x 2


Poids (g) : 395


Photo non contractuelle


Livraison rapide et incluse Livraison rapide et incluse

Vous recevrez votre commande dans les 3 à 5 jours.

+3 millions de clients +3 millions de clients

Nous ont déjà fait confiance depuis 2008.

Service client disponible Ce n’est pas clair ?

Notre service client disponible du lundi au vendredi de 9h à 17h.

Paiement avec CB Paiement avec carte Visa Paiement avec carte Mastercard

Sécurité Sécurité

Soyez rassurés : les transactions sont 100% sécurisées.

Un geste solidaire Un geste solidaire

Collecte de vos livres à domicile

Avis des internautes

Donnez votre avis sur le contenu du livre Pépin le Bref : père de Charlemagne, fondateur de la dynastie carolingienne !
Pour tout autre commentaire ou question, contactez-nous.